vendredi 30 décembre 2011

Chahuts // blogosphère


René Gabriel, Marcel Gascoin, Jacques Hauville, Le Havre, Perret, Lods, etc. arrivent sur un site internet, mais ce n’est pas ce blog – sachons-le – tout ça pousse actuellement chez une très sympathique décoratrice parisienne (que nous allons nommer Mme S.) et fait fleurir une mine d'informations. Allons-y, même s’il est en construction - CHAHUTS.com - et fouillons. Pour jouer le rôle (ridicule) du jaloux et du possessif, faisons un petit reproche : le choix de "modernisme" en keyword, ce n'est pas la faute à Chahuts car c'est l'appellation légale, elle a cependant le défaut de laisser accroire qu'il n'existe qu'un code-langage... Mais nous savons bien que la chose est complexe.

Gabriel, Gascoin, Hauville, Le Havre, Perret, Lods, etc.. While on a website, our dream, right? Yes, but It is Not this blog - know it - now it grows from a Parisian gallery (an assembler, hidden yet) but you can believe the pipe: "It's big, big, big" . Come, even if it is under construction, on chahuts.com - take a good look down, look around a bit. Well, go, as I have to play the role of jealous, I'll make a small complaint: Reconstruction is "modern" and not "modernism." This is a project of society and not a language code (say before a fracture in 1954-1955). But I feel I'm going to meddle with the thing ...

samedi 10 décembre 2011

Interiors // deux petites vidéos


Quelques vidéos tombent sur les intérieurs. On rédécouvre enfin l'habitation par l'intime - échappant un peu au formalisme architectural et au paysagisme urbain. Pour preuve, l'équerre d'argent remise pour la réhabilitation d'un ensemble hard french par des archis osant dire "détruire, c'est gaspiller" (Frédéric Druot, avec Anne Lacaton et Jean-Philippe Vassal), questionnant les habitants et les habitudes, redonnant dignité à l'humble. Petit tour vidéo dans les pays scandinaves où cette question travaille depuis longtemps...

Some videos about interiors. Finally, we rediscover housing through private life - escape architectural formalism and urban landscaping. The proof: french award "Equerre d'argent" given to rehabilitation of a social housing rehabilitation - the architect say "destroy, is a waste" (Frederic Druot with Anne Lacaton and Jean-Philippe Vassal), questioning residents and habits, restoring dignity to the humble. Video little tour in Scandinavian countries in wich this issue has a long history ...

vendredi 9 décembre 2011

1913 Francis Jourdain // Château Gourdon



Le Château Gourdon était il y a peu un musée des Arts décoratifs. La mémoire d’internet est là pour le saluer – le Web jouissant d’une hypermnésie. Il se souvient de tout, mais pour combien de temps ? Piochons les informations, retrouvons la muséographie, extrayons chaque meuble sur le site de Christie’s. Puis remettons le tout sur les blogs afin d'engendrer une mémoire en boule de neige. Car le musée est fermé, son responsable (Laurent Negro) venant d’accomplir un acte de dispersion en mars dernier. Parmi les trésors du luxe Art déco et du modernisme, un seul nom me faisait vraiment vibrer : Francis Jourdain. Pourquoi ?

Chateau Gourdon was recently a Decorative Arts Museum. Memory of Internet is there to greet him - Web enjoys hypermnesia. It remembers everything, for how long? Seek information, find the museum, extract every piece of furniture on Christie's website. Then put it all on blogs to generate a snowball memory. Because this museum is closed, manager (Laurent Negro) dispersed the collection in March. Among the treasures of luxury Art Deco and Modernism, just one name really made ​​me thrill: Francis Jourdain. Why?

dimanche 4 décembre 2011

Annie Ernaux // Les Années


" Le Havre rasé où il ne restait plus rien " Ce n'est pourtant pas pour cette petite phrase que nous devons lire Les Années d'Annie Ernaux mais pour les portraits cumulés où chacun peut se reconnaitre. Un lien, comme un regard volé dans un album de famille laissant transparaitre l'air du temps plus que le souvenir, le cristal d'une mémoire individuelle baignant dans une histoire collective transie par le silence et la peur de son effacement. À écouter sur France Culture, un audio-montage remarquable avec des lecteurs de premier ordre : http://www.franceculture.fr/emission-fictions-le-feuilleton

"Shaved Havre in wich there was nothing left" ... This is not for this little phrase that we have read the book of Annie Ernaux but for the cumulative portraits that everyone can recognize. A link. As a look stolen from a family album that shines with the times more than the memory, the crystal of an individual brief in a collective history paralyzed by silence and fear of being erased.

vendredi 2 décembre 2011

Gordon Russell // Utility Furniture


Etrangement chinés en France, venant d'une maison en Normandie, ce mobilier apparait dans le tout premier catalogue d'Utility Furniture. Il appartient à la gamme Chiltern, imaginée en octobre 1942 par Edwin Clinch, Herbert Cutler et Gordon Russel ; la table pour living-room est parfois signée par Gordon Russel qui dirige l'équipe et les chaises "modèle 3" sont attribué à Clinch (Design Council Slide Collection). L'objectif de ces meubles apparait dans la première note émise par le Comité consultatif sur sur le mobilier utilitaire : « Des meubles de bonne construction, robustes, simples mais au design agréable et vendu à un prix raisonnable, tout en assurant le maximum d'économie en matières premières et en travail ». Faut-il donc une guerre pour y arriver ?

Curiously discovered in France, from Normandy, these pieces appear in the Utility Furniture catalog . They belong to the Chiltern range, first series conceived in October 1942 by Edwin Clinch and Herbert Cutler. dining table is created by Russell who heads the team, and chairs are "model 3" by Clinch. Aim of these products is shown in the first brief from the Advisory Committee on Utility Furniture : "Furniture of good, sound construction in simple but agreeable designs for sale at reasonable prices, and ensuring the maximum economy of raw materials and labour". Do we need a war to get there?

jeudi 24 novembre 2011

Jacques Hitier // interview 1964

via Revue de l'ameublement, avril 1964

Pour ne pas le recopier à mon seul usage, voici le texte d'une interview donnée par Jacques Hitier. Jacques Hitier est un décorateur qu'il ne faut pas oublier : comme tout un chacun au milieu du vingtième siècle, il recherche l'alliance de la qualité et de la production mécanisée mais il faut y ajouter une connaissance parfaite des matériaux et des techniques productives. Enfin, surtout, ce qui doit nous paraitre un élément fondateur relativement à la période de la Reconstruction : une volonté de qualité et de diffusion auprès du " Français moyen ". Ci-dessous, ce qu’il pense en 1964 alors que la parenthèse de la Reconstruction se ferme et que l’on se réjouit d’entrer dans la grande consommation – tout en dénonçant l’erreur des grands ensembles...

Here is a text of an interview given by Jacques Hitier in April 1964. Jacques Hitier is a designer should not be forgotten. Like everyone in the middle of the twentieth century, he seeks an alliance of quality and mechanical production, but it must be added a thorough knowledge of materials and production techniques. Finally, most important, what should we look a founding element of the Reconstruction period: a desire to spread. Here's what he thinks when the bracket is closed and he tries to save the world of designers ...

mercredi 16 novembre 2011

Thireau-Morel // Le Havre

via fonds Thireau-Morel, service Unesco-VAH - Le Havre : TM 048

La reconstruction du Havre doit beaucoup à l'entreprise Thireau-Morel. Un fonds photographique important a été déposé au service Unesco-Ville d'art et d'histoire, il est actuellement présenté dans l'Atelier Perret. Nous y découvrons l'évolution des systèmes de construction, et une qualité qui se dilue lentement pour ne laisser place qu'à l'efficacité... Nous pouvons également voir un système de préfabrication mis en oeuvre aux côté du célèbre procédé Camus (quartier du Perrey) et du système Portique (Porte Océane nord)

Rebuilding of Le Havre is closely linked to Thireau-Morel enterprise. A large photographic collection was introduced in the Unesco municipal, it is currently presented in the "Atelier Perret". We discover evolution of building systems, and a quality that was diluted slowly to leave only the effectiveness ... We can also see a prefabrication system implemented with the famous Camus and "Portique" (gantry) processes.


samedi 12 novembre 2011

Jacques Hauville // étagères murales


Si nous le voulons, nous pouvons faire abstraction du papier peint couleur prune : quoi qu'il en soit, regardons cet ensemble d'étagères murales en chêne clair et laiton poli de Jacques Hauville, une petite merveille de simplicité à goûter dans les détails et à ne pas confondre avec le Royal System Wall Unit Office de Poul Cadovius inventé à peu près au même moment mais sans le charme des matières et des finitions qui caractérise le style Reconstruction en France.

Let this set of wall shelves in light oak and polished brass by Jacques Hauville, a marvel of simplicity - taste in the details and not confused with the Royal Wall System Unit Office of Poul Cadovius invented a year earlier but without the charm of materials and finishes that characterize the style Reconstruction in France.

jeudi 10 novembre 2011

Décor d'aujourd'hui // sommaires 1946-1956


La revue Décor d'Ajourd'hui est un monument dans le petit monde de l'architecture et de la décoration - ici s'invente le langage moderne du meuble. Le ton est élitiste mais le projet n'est pas celui de quelques privilégiés cherchant à se distinguer en adoptant les tendances, tout au contraire, il s'agit de démocratiser le confort et le luxe avec un certain pragmatisme... La revue débute dans l'avant-garde en 1933, disparait de 1939 à 1946, puis elle connait son âge d'or jusqu'en 1956... Inutile de dire que les dates et les récits recoupent pleinement ceux du "style Reconstruction" ! Pour mémoire, et surtout pour les diffuser, voici les sommaires de cette revue alors dirigée par Michel Dufet, plume officielle du modernisme social.

Le Top 50 de la revue (1945-1956) : 1) Royère ; 2) Gabriel ; 3) Hitier ; 4) Matégot ; 5) Sognot ; 6) Gautier ; 7) Adnet ; 8) Guéden ; 9) Landault ; 10) Guiguichon ; 11) Martin ; 12) Arbus ; 13) Caillette ; 14) Old ; 15) Charlot ; 16) Dumond ; 17) Pons ; 18) Rothschild ; 19) Coutant ; 20) Dufet ; 21) Gascoin ; 22) Richard ; 23) Beucher ; 24) Guénot ; 25) Raphaël ; 26) La gentilhommière ; 27) Souvrain ; 28) Durussel ; 29) Guariche ; 30) Hauville ; 31) Klotz-Gilles ; 32) Lesage ; 33) Perriand ; 34) Baillon ; 35) Bloch ; 36) Pré ; 37) Quinet ; 38) Renou et Génisset ; 39) Broc ; 40) Herbst ; 41) Perreau ; 42) Poillerat ; 43) Prouvé ; 44) Dangles ; 45) Dudouyt ; 46) Guys ; 47) Jallot ; 48) Motte ; 49) Ramos ; 50) Aalto

jeudi 3 novembre 2011

Alfred Manessier // Appartement témoin

vestibule : Petit paysage néerlandais, 1955, huile sur toile, 73 x 43.5 cm, coll. particulière
via Ville d'art et d'histoire © Patrice Le Bris

"Dans l'intimité du peintre Alfred Manessier. Les années de reconstruction (1945-1964)" - l'exposition est déjà en situation au Havre. Alfred Manessier apparait donc dans l'appartement témoin Perret aux côtés des meubles de Marcel Gascoin. En exclusivité, voici l'exposition photographiée par Patrice Le Bris pour le service ville d'art et d'histoire - Unesco.

"Private life of the painter Alfred Manessier. Reconstruction period (1945-1964)" - the exhibition is in position now. Alfred Manessier appears in Appartement témoin Perret (le Havre), alongside Marcel Gascoin furniture. Exclusively, the exhibition is photographed by Patrice Le Bris.

mardi 1 novembre 2011

Utility Furniture // Airborne armchair

via 1STDIBS - galerie Lastcentury

Un tour sur 1STDIBS et nous découvrons une série de fauteuils Airborne, signalés d’origine française. Bien entendu, ils sont charmants et so frenchy avec des lignes de fauteuil club et une taille très réduite (environ 70x80 cm). Nous y reconnaissons le style et le minimalisme caractéristique de l'immédiate après-guerre. Parfois attribués à Jacques Adnet, les plans proviennent en réalité des services d’aviation de Grande-Bretagne et sont diffusés Outre-Manche comme Utility Furniture : bel exemple d'une reprise technique dans la reconversion de l''économie de guerre. Cependant, ils connaissent un succès plus important en France grâce à leur ligne "art déco" et à un diffuseur de premier ordre : Marcel Gascoin.

A ride on 1STDIBS and we discover a series of Airborne armchairs, reported French origin. Of course, they are charming and so frenchy with their lines of club chair, very small. We recognize in these characteristics postwar period of French Art déco. Sometimes attributed to Jacques Adnet, the plans really come GB Aviation Services and are distributed as Utility Furniture: example of a technical rebound in reconversion of war economy. But they are an important success in France with a first class broadcaster: Marcel Gascoin.


dimanche 30 octobre 2011

No comment // Pierre Paulin



en.wikipedia.org/wiki/No_comment : "No comment is a phrase used as a response to journalistic inquiries which the respondent does not wish to answer. Public figures may decline to comment on issues they are questioned or have nothing to say about the issue at the time. Officials not given authorization by their higher authority to speak to the media similarly may decline to comment."


vendredi 21 octobre 2011

Guy Lagneau // école Paul-Bert (1/2)

via Construire le musée imaginaire, éditions Somogy

Au Havre, les 50 ans du Musée Malraux - actuellement (re)nommé Muma - marquent l'occasion de (re)découvrir l'architecte Guy Lagneau et l'Atelier LWD. Les articles du catalogue évoquent une première expérience de l'architecte au Havre, entre 1951 et 1955 : la construction de l'école Paul-Bert dans le quartier d'Aplemont. Pour meubler la section maternelle de cet important groupe scolaire, Guy Lagneau fait alors appel à Marcel Gascoin (voir aussi Guy Lagneau // école Paul-Bert 2/2) ...

In Le Havre, the 50th anniversary of Musée Malraux - the Muma - mark an opportunity to discover the architect Guy Lagneau (LWD factory). Catalog items evoke a first experience of the architect in Le Havre, between 1951-1955, the construction of the Paul-Bert school in the district of Aplemont. To furnish the nursery section of this important school group, Guy Lagneau asks for help Marcel Gascoin ...

samedi 15 octobre 2011

Meubles d'urgence // René Gabriel (2/2)

via blog Photograff

Après une rapide psychanalyse consacrée au syndrome du collectionneur de buffets (Meubles d'urgence // rené Gabriel (1/2)), voici la sérieuse et officielle Histoire... Car le mobilier pour sinistrés entre enfin dans le jeu historique. Il a fallu trois ans et demi entre une publication sur Wikipédia (article René Gabriel édité en mars 2008) et cette reconnaissance. Deux actualités marquent cette étape, d'un côté le blog d'expert "Authenticité" y consacre une page d'actualité et, de l'autre, plus officiel, le Conseil Général de la Manche présente un ensemble complet dans une exposition sur la Reconstruction du département.

Read the full story... Furniture for victims of Rene Gabriel finally makes history. It took three years between publication citing this furniture on Wikipedia (René Gabriel section published in March 2008) and this recognition. Two news mark this point, on the one hand a blog expert spends a news page and on the other hand, more formal, the Conseil général de La Manche (Normandy) set in an exhibition about the reconstruction of the department whith a complete set of furniture.

mardi 11 octobre 2011

Exposition 2011 // Marcel Gascoin


Les blogs parlent de l’exposition Marcel Gascoin dans l’Appartement témoin Perret. On peut encore jouer aux statistiques et aux images picorées le long de la toile : sur Google-blog, l’entrée « Marcel Gascoin » offre ainsi 2 800 résultats. Pas mal. Voici ce spécialiste de l’aménagement de la maison se retrouvant plongé dans l’actualité internet, plus de cinquante ans écoulés. Un voyage dans ces blogs offre surtout quelques photographies de l’exposition (plus que) réussies.

Blogs talk about the exhibition Marcel Gascoin in the Appartement témoin Perret. We can still play statistics and pictures plundering along the web: entry "Marcel Gascoin" on Google blog offers 2800 results. Not so bad. Here's specialist home improvement find themselves immersed in the news internet, more than fifty years elapsed. A journey through these blogs offer above some photographs of the exhibition (very) successful.

samedi 17 septembre 2011

Habitat d'urgence // Le Havre (3/3)


"baraquement', fonds Julien Guillemard à la Bibliothèque municipale du Havre

Initialement prévue en début d'année, l'Atelier Perret va présenter l'exposition sur "l'architecture d'urgence" en 2012, s'appuyant sur les témoignages des habitants du Havre, sur le mobilier de l'Entr'aide et sur les maisons (baraques françaises, chalets suédois ou préfabriquées américaines) qui subsistent encore dans l'agglomération havraise... Cette exposition repose sur un premier travail mené en collaboration avec l'historienne Clotilde Redon. Voici un texte sur cette histoire à redécouvrir, au Havre, en France, et dans le monde entier... Ci-dessous, extrait du dossier de presse (cf. dossier Archives municipales).

The "Atelier Perret" present the exhibition "emergency architecture" in 2012, relying on the inhabitants of Le Havre testimony, on the furniture and Mutual Aid, on houses (french barracks , swedish chalets or US prefabricated houses) that remain in the town of Le Havre ... This exhibition is based on an initial study conducted in collaboration with the historian Clotilde Redon. Here is a text in this story to rediscover, in Le Havre, France, and worldwide ... The following excerpt from the press kit (see Municipal Archive folder).

vendredi 16 septembre 2011

Habitat d'urgence // Le Havre (2/3)

Baraquements le long du bassin du Commerce, carte postale photographie Fernez

Après la liste de quelques habitations ayant survécu (Habitat provisoire // Le Havre 1/3), voici leur histoire racontée par Bernard Esdrass-Gosse, un journaliste havrais qui s'est consacré à défendre la Reconstruction de la Ville par Auguste Perret. Médiateur de l'époque, il est connu pour ses cahiers où il recueille chaque détail de la destruction et de la réédification, une somme qu'il résume dans deux livres. Autant il s'enthousiasme pour Perret, autant il se désole du cafouillage concernant l'habitat provisoire ! Liste des remarques extraites d'Alors, les Havrais rebâtirent leur ville, tome 1, publié en 1951 par l'Entr'Aide...

After the list of a few houses that survived (1/4), here is their story told by Esdrass Bernard-Gosse, a journalist who has devoted himself to defend the Reconstruction of Le havre by Auguste Perret. Mediator, he is known for its notebooks in which he collects every detail of the destruction and rebuilding, he summed up in two books. Much enthusiasm for it Perret, as he laments the mess on temporary housing! List of notes taken from Alors les Havrais rebâtirent leur ville, Volume 1, published in 1951 by Entr'Aide ...

Stéphane Laurent // Olivier Morin


chaise individuelle de Van de Velde / chaise-type de Muthesius / et chaise pour s'asseoir d'un artisan
(caricature de Karl Arnold, 1914, via Simplissimus.info)

Suivant une certaine hypothèse, disons derridienne, on n’invente jamais rien… C'est la maxime "rien ne se perd, tout se transforme" que l’on peut pister ad nauseam jusqu’à Anaxagore et son νοῦς. De fait, la notion d’art utile puise dans un passé insondable et dispose d’un avenir infini. En Angleterre, Useful Arts et Utility Furniture correspondent surtout à deux moments : l’industrialisation et la Reconstruction. Concernant l’interprétation continentale, il faut lire l’ouvrage de Stéphane Laurent intitulé Art utile publié chez l’Harmattan. On en arrive à l’ornement, à une certaine tradition bourgeoise… Là, il faut sortir du continent, faire le lien avec la philosophie analytique en lisant olivier Morin.

Next a hypothesis, along the derridean way, we invent anything ... It is the maxim "nothing is lost, everything is transformed" that can track ad nauseam until Anaxagoras and νοῦς. In fact, the notion of art utile draw on unfathomable past and has an infinite future. In England, Useful Arts and Utility Furniture are mainly two points: industrialization and WW2. Concerning the Continental interpretation, read the Stéphane Laurent book entitled "Art utile" published by L'Harmattan. This leads to the ornament, to a certain bourgeoisie tradition ... There must be out of the continent, to link with analytic philosophy - by reading Olivier Morin.

jeudi 15 septembre 2011

Habitat d'urgence // Le Havre (1/3)


maison suédoise en bois via Aplemont-blogspot

Les quartiers en périphérie du centre reconstruit du Havre cachent de très nombreuses "constructions provisoires", des centaines d'habitations d'urgence réalisées entre 1945 et 1949, avant que le relogement définitif ne s'impose. Elles sont encore en place, souvent bricolées pour durer...En voici une quarantaine, pour mémoire, listées sur Google Maps dans un travail réalisé avec Clotilde Redon pour le service Ville d'art et d'histoire au Havre. La première baraque listée a déjà été totalement camouflée... Patrimoine unique au monde, en péril, en attente d'une exposition : une visite virtuelle par le biais d'un listing Google Maps...

Neighborhoods of the rebuilt center of Le Havre, hiding numerous "temporary houses", hundreds of homes urgently built between 1945 and 1950, before the permanent architecture. They are still in place, often cobbled together to last ... About forty are listed on Google Maps in a work done with Clotilde Redon for municipal at Le Havre. The first hut has been completely camouflaged ... Unique heritage, endangered, pending a show. Here's a virtual tour through a Google Maps listing ...

mercredi 14 septembre 2011

Meubles d'urgence // René Gabriel (1/2)

01

Le monde est une vaste brocante. Avant d'en lire l'histoire (meubles d'urgence // René Gabriel 2/2), écoutons l'aventure d'une récolte de bahuts d'urgence dessinés par René Gabriel : voici les souvenir jetés des sinistrés de 1944, quand des meubles repoussaient dans les plaines des villes rasées... Sachons-le, le bloggeur est un collectionneur, il se revendique du carnet de voyage et du journal intime tout en sachant qu’il comble un manque, accumule, ré-unit, re-colle. En quête d’apaisement, il collecte pour construire son miroir, celui dont le poli doit être aussi parfait qu’unique. Narcisse insatisfait car le reflet est inévitablement incomplet, inachevé, à la Corinne Vionnet. Amusons-nous au détriment des objets, de leurs imperfections, cette fois à la manière de Walter Benjamin cherchant l'objet en série ayant vécu. Voyons un vintage qui n’est ni propret ni coquet mais sauvage, comme les vendanges… 

Blogger is a collector, claiming the travel diary and the diary, knowing that it fills a missing, accumulates, re-united, re-glue. In search of peace, it collects to build a mirror, the one whose policy is to be as perfect unique. Narcisse dissatisfied because the reflection is inevitably incomplete, unfinished, like Corinne Vionnet. Let's play a little at the expense of objects, their imperfections. See a vintage that is neither tidy nor pretty but wild, as the harvest ... World become a flea market: story of a collection of chests emergency René Gabriel.

mardi 16 août 2011

Jacques Adnet // Brest 1947

chaises en merisier et table bridge sur modernism.com

La reconstruction et son "art utile" ne correspondent pas véritablement aux productions luxueuses de la CAF (Compagnie des arts français) dirigée par Jacques Adnet depuis 1928, qui a abandonné depuis longtemps sa vocation première (1919 Sue et Mare // CAF) pour s'affilier à un modernisme moins social et plus formel, d'ordre esthétique et artisanal. Pourtant, à l'invitation de Marcel Gascoin, probablement dans la volonté de pousser les membres de la société des artistes décorateurs à se rapprocher des créateurs de l'Union des artistes modernes, Jacques Adnet, et son bras-droit Jean Lesage, participent à l'Exposition internationale de 1947 (Exposition internationale // urbanisme et habitation). Ils présentent quelques meubles pour l'Appartement type de la ville de Brest. Ces prototypes, conçus dans un « style Directoire » revisité, se déclinent en chaise, fauteuil bridge, fauteuil de salon, table ronde, table carrée, table basse, et dans de grands lits jumeaux... Un style Directoire que l'on peut également retrouver à partir de 1951 dans les meubles de série en bois produits par l'Atelier Saint-Sabin avant d'être repris par Manufrance (Atelier Saint-Sabin // Ancien et moderne), même les experts des grandes salles des ventes s'y trompent... Mais Adnet les invente bien plus tôt, la première fois en 1946 dans un ensemble bridge en version noir et or, dans les locaux de la CAF, accompagnés par les grandes tapisseries vertes de Lucien Coutaud. D'un intérêt certain pour comprendre les hésitations parcourant l'immédiate après-guerre, et bien qu'ils soient d'une qualité indéniable, les lits présentés à Brest ne résistent pas à l'analyse. Créés pour être exécutés en grande série, leur qualité est loin de correspondre aux moyens financiers de leurs destinataires, à la simplicité d'entretien souhaité quand on ne dispose pas d'aide domestique (les croisillons), à l'économie de matière et à la légèreté indispensable pour le transport, ni même aux usages - les lits jumelés obéissant aux habitudes de la grande bourgeoisie, mais pas aux pratiques courantes des sinistrés. Jacques Adnet, habitué à la pièce unique et à des commanditaires aisés, ne parvient pas à trouver le chemin d'une classe moyenne qui apparaît pourtant comme la clientèle future. Chant du signe d'une décoration française qui hésite encore entre ses héritages et ses inventions, les critiques des revues comprennent déjà qu'il faut se tourner du côté du Mouvement moderne ou des productions plus modestes de René Gabriel et de Marcel Gascoin.

1947, Jacques Adnet exposes furniture for affected people in model apartment (Brest). Currently featuring the "parents room" of the model apartment of Le Havre, the furniture shows difficulty to understand decorators average demand. Both beds are also visible in the Modernism Gallery (1500 Ponce de Leon Blvd., 2nd Floor - Coral Gables, FL. 33134)

dimanche 14 août 2011

Amy Perlin // René Gabriel



Il y a très peu de galeries dans le monde qui ont identifié les précurseurs européens. L'une d'elle était la boutique d'Amy Perlin, 1000 mètres carrés au 306 East 61st Street NY - où l'on pouvait voir le premier bahut-commode que René Gabriel avait réalisé pour Le Havre. Mais Amy Perlin est décédée : une perte irréparable pour la valorisation du design.

There are so few galleries in the world who have identified European precursors. One of them was Amy Perlin Antiques, 10 000 square feet at 306 East 61st Street NY - you could see the first chest-dresser that was made ​​for Gabriel René Le Havre. But Amy Perlin died: an irreparable loss to the value of design.

samedi 13 août 2011

Tables Partroy // Pierre Cruège



Un souvenir. Ces trois tables jumelles et gigognes "Partroy" ont été imaginées par Pierre Cruège et éditées par Formes à partir de 1950 (jusqu’en 1955 environ) ; totalement emboitables, petites et basses, elles annoncent le design léger, pratique, chic et quelque peu champêtre de la seconde moitié des années 1950 - anticipant notamment le succès des productions en tôle perforée de Mathieu Matégot.

In memory. These three coffee tables "Partroy" were designed by Pierre Cruège and edited by forms from 1950 (until about 1955). Fully nestable, small and low, they announce the lightweight design, practical, stylish and "country" of the second half of the 1950s - anticipating the success of productions perforated sheet of Mathieu Matégot.


vendredi 12 août 2011

Pour le confort // de bébé


Voici un objet d'une utilité contestable... La marque cachait-elle déjà un "imaginaire de l'utile" totalement inutile : ce ne serait pas étonnant - en effet - que la consommation ait pu naître autour de l'enfant. Disons qu'il faut retenir cette question, et puis l'objet, simplement pour se remémorer, et bien entendu par amour d'une certaine esthétique et de la matière.

Here is a subject of questionable value ... The brand already hid it a "fantasy of the useful" totally useless: it would not be surprising - indeed - that consumption has been born around kid. Say to remember this question, and then the object, and of course the love of aesthetic and material.

samedi 6 août 2011

Art Présent n°1 // Reconstruction

En ouverture du blog, la relecture d'Art Présent et de French Theory

En 1946, la revue Art Présent crée par le "styliste" Jacques Viénot publie son premier numéro. Le ton est vite donné et tous les domaines abordés : architecture avec Auguste Perret, art dans son sens global intégré comme un "air du temps". Une leçon sur les choses dans un tournant de l'Histoire. Le monde de l'art et l'univers du quotidien vont changer. Les premiers articles et la première revue à rendre compte de la probable émergence d'un "style Reconstruction".

Pendant des siècles le créateur et le fabricant étaient étroitement unis en une seule personne et le paradoxe de notre temps, qui risque de compromettre l’œuvre de la reconstruction, réside dans ce fait que le créateur et l’industriel, je l’ai dit, évoluent chacun de leur côté et s’ignorent. " Jacques Viénot, Art Présent, p.80.

1946, "Art Present", magazine created by Jacques Viénot "styliste", publishes its first issue. The tone was quickly given and all areas covered include: architecture with Auguste Perret, art in its broadest sense "applied". A lesson on things and a turning point in history. The world of art and everyday life will change : the Reconstruction Style.

vendredi 1 juillet 2011

Auguste Perret // la reconstruction



Redécouvert grâce à la patrimonialisation de son œuvre, souvent perçu comme un "constructeur"
et parfois même regardé comme un "simple technicien", on étudie trop peu le regard qu’Auguste Perret porte sur les usages et les intérieurs. Impossible de parler simplement de fonction car il n’est pas fonctionnaliste : un handicap - aujourd’hui encore - face au troupeau d'architectes et de designers ânonnant la-forme-suit-la-fonction ! Fouillons la question. Partons du premier numéro du Décor d'aujourd'hui publié après la guerre, au début de l'année 1946, relisons l'introduction puis l'article d'Auguste Perret. Regardons ensuite comment se construisent de tels propos à travers quatorze extraits - ni plus ni moins - tirés d'un ouvrage de référence : Auguste Perret, Anthologie des écrits, conférences et entretiens (Christophe Laurent et al., éditions du Moniteur, 2006). Un livre très complet où il ne manque que l'article du Décor d'aujourd'hui... On découvre ainsi la complexité du personnage qui n’est pas un inventeur mais un architecte, au sens noble du mot : celui qui organise en toute conscience, puise dans le passé et le présent, cherche les méthodes et les compétences permettant d’exprimer au mieux l’Art de bâtir. Sans doute l’une de ses principales "découvertes méthodologiques" consiste à articuler structure et remplissage, relier le domaine scientifique de la matière (donc d’une vérité tiré du matériau, de la gravitation, du climat, de la technique productive) avec le domaine subjectif des usages (disons le relativisme des sciences sociales, des normes), l'un proche de l'immuabilité et l'autre de la flexibilité. Dans cette oeuvre, forme et fonction ne jouent pas dans les mêmes temporalités, l'architecture apparait donc comme l'art de trouver les plus justes "points d'appui".