lundi 20 février 2012

Guy Lagneau // école Paul-Bert (2/2)

[  r u b r i q u e   :   p a t r i m o i n e   a r c h i t e c t u r a l   d u   H a v r e ]
via Ensembles et meubles (p.94)

Petite découverte faisant suite au premier chapitre consacré à l'école Paul Bert (Guy Lagneau // école Paul-Bert 1/2) : un article d'Ensembles et meubles où figure le numéro 76 du Décor d'Aujourd'hui daté du début de l'année 1953 avec de nouvelles photographies de ce groupe scolaire à la pointe des recherches du moment. On y retrouve le mobilier Gascoin mais aussi des frises de Raynold Arnould - peintre de la Nouvelle école de Paris et futur conservateur du Musée Malraux... Ci-après, trois illustrations pour compléter le précédent article.

Discovery following the first chapter about Paul-Bert School: an article of Ensembles et meubles (1954-1955) containing photographs of this new school complex at the forefront of contemporary research. It includes Gascoin furniture but also friezes of Raynold Arnould - painter of New Paris school and future director of the Art Museum in Le Havre ...

vendredi 17 février 2012

Hôtel Normandie // Renou et Genisset

fauteuil conçu pour l'hôtel Normandie au Havre, Renou et Genisset, collection GG

Acquis au flair - ce qui arrive assez rarement - nous avons finalement identifié ce modèle de fauteuil : une création pour Le Havre... Il est dessiné pour l'hôtel trois étoiles nommé "Normandie" donnant sur le bassin du Commerce, un petit bijou architectural de la Reconstruction bien connu des Havrais. Par chance, les décorateurs des chambres sont André Renou et Jean-Pierre Genisset qui participent au Salon des Artistes décorateurs de 1949 sur le thème de la chambre d'hôtel dans une section dirigée par René Gabriel (SAD n°35 // catalogue). On y découvre donc le mobilier des chambres du Havre - dont ce fauteuil...

Feeling acquired, which rarely happens, we figured out this model of armchair: a creation for Le Havre ... Designed for the three star hotel named "Normandy" overlooking the basin of Commerce, this Reconstruction architectural gem of Jacques Poirrier is well known in Le Havre. Fortunately, the designers of the rooms are Andre Renou and Jean-Pierre Genisset (see biography on Docantic website) participating in the Salon des Artistes decorateurrs 1949 on the theme of hotel bedroom. It reveals so the furniture in the rooms of Havens - whose this chairs of "GG collection" ...

Meuble Oscar // Maison Française

éléments Oscar, illustration d'après Maison française, numéro de février-mars 2012, via dlcdlv_blog

Le dernier numéro de la revue Maison française s'attache au "vintage" et ce n'est pas une mauvaise idée : les riches amateurs d'art sexagénaires cédant leur place à quelques jeunes peu satisfaits des produits actuels et préférant le prix, la solidité, le côté bricolable et la simplicité esthétique du "vintage". Ils se revendiquent ainsi acteurs d'un "avenir différent" plus que victimes désignées de la consommation. Ils sont "nous". Maison française s'adresse donc à nous dans un bel article où la revue revient sur son histoire : celui-ci est consacré aux bibliothèque et meubles par éléments Oscar, de vieux amis aujourd'hui en vente au Cube rouge, où Jérôme Godin re-compose, un demi-siècle après, des meubles sur-mesure avec des éléments "vintage". Il faut aussi citer Metavita-Oscar, autre adorateur d'éléments de tous genres ...

The latest issue of the magazine Maison française attaches to "vintage" and it's not a bad idea: the rich art collectors yielding their place to some young people dissatisfied with the present products and preferring the price, the strength, the side serviceable and aesthetic simplicity of "vintage". They claim as a "different future" than intended victims of consumption. They're "us". Maison française is thus addressed to us in an article tells her story. This one is dedicated to Oscar elements, old friends now on sale at Cube Rouge Antiques, where Jerome Godin re-composed, half a century, furniture bespoke with "vintage" elements.

mercredi 15 février 2012

Maison Minima // Nelson et Perriand

croquis de la "Maison familiale Minimum", Art et décoration, n°7, 1947

La revue Art et Décoration, à la manière de Mobilier et Décoration, reste  longtemps callée sur l'Art déco et le luxe moderne, passant ainsi partiellement à côté du modernisme social ; il faut pourtant reconnaitre que l'article rédigé dans le numéro de juillet 1947 sur l'Exposition internationale  complète bien le regard des autres revues centrées sur Lods, Perret ou Sonrel (Exposition internationale // urbanisme et habitation) . On y découvre surtout - un vrai régal - cinq belles photographies prises à l'intérieur de la singulière "Maison  familiale minimum" de Paul Nelson aménagée par Charlotte Perriand.

The magazine Art et Décoration, callee remains long on Art Deco and modern luxury, and partly from beside the social modernism, we must nevertheless recognize that the article written in July 1947 on the International Exhibition of urbanism and housing complements the look of other journals (focusing on Marcel Lods, Auguste Perret or Pierre Sonrel). It reveals above all - a real treat - five beautiful photographs taken inside the singular "Minimum Family Houses" of Paul Nelson furnished by Charlotte Perriand.

mardi 14 février 2012

Maison Française // sommaires n°1 à 120

Stand publicitaire de la Maison Française, juin 1947

Outil de travail indispensable pour qui veut étudier l'architecture et l'ameublement dans l'immédiate après-guerre, voici la jeune revue fondée par Solange Gorse en 1946... Après le listing des titres du Décor d'Aujourd'hui entre 1945 et 1955 (Décor d'Aujourd'hui // sommaires), voici donc la Maison Française du  numéro 1 au numéro 120 - dans un spectre temporel plus large, allant généreusement de 1946 à 1958, avec tous les noms des décorateurs illustrant les publicités et articles. Rien après 1958 ? Non, c'est inutile de chercher beaucoup plus loin : il n'y reste presque plus rien de la création française (R.I.P.) et l'on sombre déjà dans l'ancien, le rustique, le Mobilier International et le Knoll - c'est la crise du Team-X, le début de la très longue promenade où le consumérisme hypermoderne côtoie le romantisme postmoderne. C'est le sommet d'un charme antiquaire et exotique qui, dans une prophétie auto-réalisatrice, trouve que sa situation présente ne vaut ni l'ailleurs ni le passé, et finit donc par détruire tout ce qu'il possède ici et maintenant ! Humain, trop humain.

Le Top-100 de la revue (1946-1958) : 1) Gascoin ; 2) Leleu ; 3) Royère ; 4) Berceau de France ; 5) Picard ; 6) Richard ; 7) Caillette ; 8) Arlus ; Seigneur ; 9) Caminelle ; Hauville ; 10) Flachet ; Guariche ; 11) Dominique ; Dumond ; Fournier ; Free-Span ; Pathier ; 12) Adnet ; 13) Mortier ; Oscar ; 14) Guermonprez ; Monpoix ; Old ; 15) Gabriel ; 16) Tournus ; 17) Airborne ; Lévitan ; Perriand ; Roche ; 18) Knoll ; 19) Guiguichon ; Saint-Sabin ; Solec ; 20) Adap-Table ; Mobilier-123 ; 21) Disderot ; Erton ; Godfrid ; M-D ; 22) Renou et Génisset ; 23) Bobois ; Guénot ; Hitier ; 24) Landault ; Motte ; 25) Asselbur ; Lunel ; Mercier ; 26) Au Bucheron ; Bema ; Jallot ; Perreau ; 27) Meublit ; 28) De la Londe et Lefèvre ; 29) Pons ; Sofalit ; 30) Magasins Pilotes ; Gautier ; 31) Dangles et Defrance ; Polymeubles ; 32) Ducal ; Mathieu ; Natal ; Pilotes ; Steiner ; 33) Biny ; Georges ; Guérard ; Paulin ; Prouvé ; 34) A La Ville en bois ; ARP ; 35) Durussel ; Forum ; Kobis et Lorence ; MAI ; 36) Arflex ; Hugonet ; Meubles Polyvalents ; Rotaflex ; Rozier ; 37) EFA ; Galerie MAI ; Lesage ; Matégot ; Paolozzi ; Pré ; Sognot ; 38) Dek-a-Lux ; Gaston Poisson ; La Méridienne ; Meubles d'Aujourd'hui ; Meyer ; Nordiska Kompaniet ; Sanyas et Popot ; Simard ; 39) Bertrand ; Gaillard ; Home pratique ; Maison-Française-55

mercredi 1 février 2012

Atelier Saint Sabin // Ancien et moderne

Chaises démontables Saint-Sabin, via ebay

L'Atelier Saint Sabin, entreprise familiale qui existe toujours et conserve sa spécialité historique, cache dès ses origines un excellent créateur : Pierre Roche, diplômé de l’école Boulle. Reconnu pour sa qualité, l'Atelier adopte à ses débuts un style à croisillons très identifiable puis, en 1953, ouvre une gamme "jeune", avec des tabourets, des chaises et de petites tables aux lignes épurées. Pratiques et colorés, ils incarnent la vogue du Gascoin, du Knoll mâtiné de scandinave, mode qui fait renaître au même moment l'entreprise d'André Sornay à Lyon. Tout ceci est dans l'air du temps, celui du gain de place : en bois, robuste, sobre, démontable... Saint-Sabin  se distinguant par une construction économe d'une logique aussi efficace qu'irréprochable.

Atelier Saint-Sabin cover certainly a creator of excellence, whose name remains secret behind the label - a nasty practice in first industrial furniture. Often known for its quality models, those furnishings adopt an executive style like Jacques Adnet. In 1953, we move to modern style, a new kind of stools and chairs arrive in catalog. Lightweight, practical, colorful, they embody the fashion style Gascoin, the first Knoll, inspiring André Sornay at the same time ... In this times: wood, sanity and removable...