lundi 22 avril 2013

Vide-greniers // décroissance

moment de gloire, angle des rues Saint-Jacques et de Paris photographié par Lucien Hervé, via Le Point

Depuis ce matin sur France Culture, pour Sylvain Kahn (les idées claires), c'est officiel, Le Havre n'est plus une vaste Global City branchée mais s'inscrit parmi les Schrinking Cities, aux côtés d'autres villes moyennes françaises "louzeuses" comme Saint-Etienne, Douai, Lens, Béthune, Valenciennes, Thionville, Troyes, etc. sans parler d'exemples internationaux comme Détroit, Turin, Manchester. Villes de l'épopée industrielle en décroissance, atteignant actuellement la faillite. Elles s'appauvrissent dans une réduction, vieillissent, perdent leurs activités et leurs habitants. Les actifs et les familles fuient, seuls restent les vieillards et 'une élite locale qui retrouve ses réflexes grégaires, se renferme et se nécrose dans la démagogie de ses anciennes représentations, celles du monde industriel. Tout ceci était amplement prévisible, anticipant l'avenir proche de l'Occident et celui plus lointain du monde... Me voici "déclinologue" et mon ami Stéphane R. me conseille donc de lire Hervé Kempf : Fin de l'Occident, naissance du monde - (2013), Comment les riches détruisent la planète (2011) et L'oligarchie, ça suffit, vive la démocratie (2011). Mais que faire d'autre ? Tout simplement, regardons le passé pour nous ressaisir de l'avenir, souvenons-nous du moment d'impulsion et récoltons les gravats, les déblais d'une renaissance, les restes d'une reconstruction, les traces d'un passé moderne. Il faut flâner dans les vide-greniers, fouiller les interstices dans le junkspace. Pour imaginer, voici la récolte de ce dimanche dans la "foire-à-tout" de la rue de Paris. Chaises provisoirement attribuées à Renou et Génisset, deux lits de René Gabriel, et des chauffeuses paillées pouvant se réunir en méridienne - extraordinaire travail des années 1940 bien qu'encore non-identifié (si vous avez une idée, n'hésitez pas... merci d'avance).

Since this morning, on France Culture radio, it's official for Sylvain Kahn, Le Havre is not a large city connected world but is a Schrinking City, alongside other French medium-sized cities as Saint-Etienne, Douai, Lens, Bethune, Valenciennes, Thionville, Troyes, etc.. and other international examples like Detroit, Turin, Manchester. These cities of the industrial era enter in decline, currently reaching bankruptcy. They deplete in a reduction, lose their business and their people. Assets, families and executives fleeing, when local elite is paralyzed and necrosis in the ancient representations of the industrial model, favoring an "expansion" sentenced to image more than acts, more demagogic that to practice. All this was more than expected, anticipating the close of the Occident and the more distant future of the world ... What to do? Look back to regroup for the future, remember the pulse time and reap the rubble, the rubble of a renaissance, the remains of a reconstruction, the traces of a modern past. Must wander the garage sales, rummage gaps in junkspace. To imagine, this is our collection this Sunday in the "attic sale" rue de Paris. Chairs provisionally allotted to Renou and Genisset two beds created by René Gabriel, and large chairs may meet in meridian - extraordinary work of 1940 although still unidentified (if you have an idea ... thank you in advance).

mardi 2 avril 2013

chaise d'enfant // Berceau de France


Après quelques images d'archives et une chaise modèle adulte (Emile Seigneur // chaise MPF), voici la version enfant imaginée par Émile Seigneur en 1949 pour le "Berceau de France", récente acquisition de la collection GG (showroom). C'est un très bel objet pour illustrer le style Reconstruction, vis à vis de son utilisateur - l'enfant, emblème de la période - et aussi pour l'honnêteté de sa ligne. Entièrement en chêne massif ciré, le parti constructif prédomine avec des assemblages parfaitement visibles - toutes les pièces étant directement emboîtées ou chevillées. Elle ne supporte d'être comparée qu'à une icône, Charlotte Perriand, mais la rusticité est beaucoup plus discrète dans le cas présent. La solidité et le côté sculptural de l'assise et du dossier évoquent aussi la "Peter chair" d'Hans Wegner bien qu'ici le côté ludique se réduise à une lisibilité pédagogique : l'enfant peut comprendre la construction de l'objet sans pour autant en devenir le constructeur ! Disons qu'elle est "honnête", au sens Arts & Crafts, soit "intelligible"...

After the chair adult model and some archive (Emile Seigneur // chaise MPF), here is the child version devised by Emile Seigneur in 1949 for the "Berceau de France" - collection GG (see  showroom). It is a beautiful object to illustrate the style of Reconstruction, with respect to the user - child, the emblem of this period - and also for the honesty of his line. Fully waxed solid oak, the dominant party with constructive assemblies perfectly visible - all parts are nested directly or pegged. It can compared to an icon: Charlotte Perriand, but rusticty is much subtle in this case. The strength and sculptural side of the seat and backrest also evoke the "Peter chair" of Hans Wegner although here the playful side is reduced to a pedagogical clarity: the child can understand the construction of this object without thereby becoming a handyman!